Le blog

Et vous, vous faites quoi pendant le confinement ?

J’ai la chance de rester confinée dans une maison avec un jardin autour, cependant, je reste comme beaucoup, j’imagine, très souvent devant un écran. Pourtant, je tente de réduire…

Je vous propose un petit tour de ce que je regarde en ce moment, soit en replay, soit en DVD (mouais, j’ai encore des lecteurs à la maison).

Côté film, j’ai enfin pu voir “Portrait de la jeune fille en feu” de Céline Sciamma. C’est calme, sobre, dépouillé, juste, bref, une pépite dans ce monde de ouf … Je vous le recommande vivement. Pour ceux et celles qui seraient passer à côté, je vous donne le pitch.

“1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.”

Portrait de la jeune fille en feu – disponible en VOD sur OCS.

Côté série, attention, ça va se bousculer un peu…

Je commencerai par Fleabag, pas à proprement LGBT+, mais j’avoue avoir adoré cette série en deux saisons de la géniale Phoebe Waller-Bridge. On y suit le quotidien de Fleabag, une femme à la répartie cinglante, portée sur le sexe, en colère et endeuillée, qui fait ce qu’elle peut pour survivre à la vie moderne londonienne. C’est hilarant, on passe de très bon moment en regardant cette série, même si, parfois, on se surprend à réfléchir sur propre errance… Deux notes :

  • La première pour signaler que la première saison a fait l’objet d’une “adaptation” en français par Canal Plus (Mouche avec Camille Cottin – je n’ai pas vu).
  • La deuxième, c’est que Phoebe Waller-Bridge sort une nouvelle série sur HBO, et donc dispo sur OCS à partir du 13 avril, il s’agit de Run.

Et dernière chose, Fleabag est disponible sur Prime Video (Amazon).

Sur Netflix, il y a plusieurs séries LGBT+.

Pour les plus anciennes, Grace et Frankie, où l’on suit Jane Fonda et Lily Tomlin qui tente de reprendre leur vie en main quand, au moment de la retraite, leurs maris font leur coming-out et décident de vivre ensemble. C’est une tranche d’âge que l’on voit peu sur ce sujet, c’est donc plutôt bienvenu. C’est très agréable et personnellement, je ne résiste pas aux deux actrices, qui mènent la série entre comédie et moments plus tragiques.

Si vous n’avez pas encore vue Sense8, alors c’est le moment. C’est surement très particulier par rapport à ce que l’on a l’habitude de voir, mais j’avoue qu’il y a des moments épiques dans la série qui valent vraiment le coup.

Gipsy m’avait aussi beaucoup plus. Dans les plus récentes, je citerais aussi Sexe Education et AJ and the Queen. Je n’ai pas vu le dernier, mais je ne vais pas tarder à y remédier.

Il y a bien d’autres séries à voir sur Netflix, alors difficile de toutes les citer.

N’oubliez pas le plus important : prendre l’air à la fenêtre ou sur son balcon, se cuisiner de petits plats légers, prendre des nouvelles de la famille, des ami·es, des proches…

Confinement ne rime pas qu’avec écran, aussi petit soit-il.

A propos de

Nathalie BOURDON, 52 ans. Originaire de Normandie et de Tahiti, je suis Francilienne d'adoption. J'ai un fils de 16 ans et je vis sur Marne la Vallée (Est de l'Ile de France). Je travaille à OINIS sur le site de Paris Archives.

J’adhère complètement au projet de Mobilisnoo et compte œuvrer pour faire avancer nos valeurs et défendre nos droits. Mon rôle en tant qu’administratrice et référente locale en Île-de-France est d’être votre contact privilégié avec Mobilisnoo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *