Le blog
Olivier B.

Etre gay dans le monde technique…

Je travaille depuis 12 ans dans l’exploitation du réseau mobile Orange, c’est-à-dire un monde très technique, surtout masculin, parfois âgé et souvent macho.

Auparavant, j’ai travaillé 6 ans en service client, un milieu plutôt jeune, cosmopolite où il était facile d’être soi-même, de parler de sa vie.
Comme il y avait plus de gays dans ce milieu, cela facilitait grandement les choses car on n’est pas seul et qu’on peut partager…
Le groupe crée une force et de ce fait il y a peu ou pas de remarques désobligeantes.

Alors comment vivre son homosexualité dans un univers totalement hétéro et parfois homophobe; surtout quand on est seul ?

Doit-on dévoiler sa vie personnelle ?
Doit-on la cacher ? Un mélange des deux ?
Pour ma part, la transition fut difficile et assez compliquée.

« Au final, j’ai choisi de ne plus parler de ma vie personnelle au boulot »

Après avoir passé une période à m’inventer une double vie afin de rentrer dans le moule, au risque de se perdre dans le mensonge, j’ai par la suite instillé quelques informations personnelles par-ci et par-là sans jamais donner de genre, comme par exemple « les vacances avec mon ami(e) », « les enfants de mon ex », mais c’est également au risque de mettre le doigt dans l’engrenage et ainsi se retrouver piégé.

Au final, j’ai choisi de ne plus parler de ma vie personnelle au boulot, en installant une sorte de barrière…. une certaine distance.

Exemple de Data CenterJ’ai ainsi une vie professionnelle et une vie personnelle complètement séparées par une frontière invisible mais très présente.
J’évolue dans des mondes différents, des personnages différents qui ne peuvent et ne doivent se recouper.
Étant également gendarme de réserve, c’est une autre difficulté à supporter, un autre personnage à gérer, le monde militaire ne fait pas non plus de cadeaux dans ce domaine.

« ça fait mal au cœur et j’ai envie d’exploser face à tant d’intolérance »

Je suis plutôt quelqu’un de discret et heureusement (ou malheureusement?!) les collègues le ressentent et ne posent pas trop de questions, même si j’aimerais pouvoir partager avec eux certains évènements de ma vie. Je ne sais pas s’ils se doutent de quelque chose et je ne le saurai sûrement jamais….

Je me souviens par exemple, chez Orange au sein de mon département, de la polémique concernant l’affichage de l’affiche Mobilisnoo (coin café) qui avait été cachée derrière un paperboard puis finalement arrachée.
Impossible de dire quoi que ce soit sans me dévoiler, même si ça fait mal au cœur et que j’ai envie d’exploser face à tant d’intolérance.

affiche-mobilisnoo-2014

Il est tout aussi difficile d’encaisser les moqueries ou sarcasmes qui paraissent anodins pour eux, comme s’ils étaient rentrés dans le langage courant.
Comme par exemple quand j’accepte d’aller boire un verre en leur compagnie ou lors de repas d’équipe, de déplacements professionnels et que les discussions partent sur le foot, les femmes et où j’entends « l’Olympique Lyonnais, ils ont joué comme des PD ! », « fais pas ta tapette, viens avec nous ! » ou bien « elle est bonnasse ! » en voyant passer une femme dans la rue.

Forcément il m’est impossible de réagir ou de participer à la discussion alors que moi je regarde plutôt les beaux garçons, me voyant mal dire « il est canon ce mec ! ».
Alors la plupart du temps je préfère décliner l’invitation au risque de passer pour un sauvage.

Je ne sais pas si tous mes collègues sont tous réellement homophobes, j’en connais bien certains, ou si simplement, les autres rentrent dans le jeu de qui sera le plus macho et le plus viril, mais c’est une situation qui est inconfortable et très difficile à gérer pour moi.

Je ne pense pas pouvoir assumer d’être gay dans ce milieu en l’état actuel des mentalités, je ne sais pas si je le ferai un jour, j’ai trop peur du regard des autres, de ne pouvoir évoluer dans l’entreprise, de ne pas être considéré pour ce que je suis vraiment.

Je ne connais aucun autre gay dans mon environnement, j’aimerais pourtant savoir que je ne suis pas seul dans mon cas.

Il faut tout le temps tout cacher, tout surveiller, tout planifier, tout préserver, faire attention à la manière de se tenir, au moindre détail, ne pas laisser de traces, ne rien laisser traîner… au risque d’être découvert !

« Une des solutions que j’ai pu trouver, entre autres, a été d’adhérer à Mobilisnoo. »

Bien évidemment « out » la lecture de mails perso sur le PC, de notifications SMS ou Grindr… et autres applis gay en tout genre sur le téléphone, la montre connectée, ce serait trop risqué, tout doit resté paramétré ou planqué !

Je n’ai pas le droit à l’erreur !

Malheureusement, ce ne sont pas forcément toujours les autres qui nous rejettent mais parfois nous-même, par protection. Nous nous rangeons au placard !

Une des solutions que j’ai pu trouver, entre autres, a été d’adhérer à Mobilisnoo, ce qui a été un grand pas, un risque aussi que j’aie pris mais c’est également pour moi un soutien, un moyen de ne pas me dire que je suis seul dans l’entreprise et peut-être même dans mon entité….

A propos de

Je suis administrateur Mobilisnoo depuis 2017 et membre de l'association depuis 2015, j'habite à Lyon.
Salarié Orange depuis 2001, j'ai d'abord travaillé en Service Clients avant de rejoindre le monde du réseau mobile en tant qu'Ingénieur informatique.
Je suis également bénévole au sein du centre LGBTI de Lyon ainsi qu'au sein d'associations de secourisme en tant que formateur et chef d'équipe de secours, et d'autre part gendarme de réserve à mes heures perdues.
J'ai à cœur de faire entendre les voix des minorités et de faire respecter leurs droits.

2 commentaires

  1. Bravo pour ton article Olivier ! J’espère que les choses vont s’arranger pour toi. Tu as l’air d’être quelqu’un de très chaleureux et généreux, c’est regrettable que par leur attitude tes collègues se privent de te connaître tel que tu es…!

  2. Beau Temoiniage plein de courage mais un peu de tristesse pour t avoir connu sur une autre unité ou tu etais plein de vie car toi même côté perso et pro
    Je t admire d avoir fait ce choix pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *