Témoignages

Transphobie chez un sous-traitant

Chez un sous-traitant, des managers inefficaces et ignorant pour gérer des transitions dans leurs services.

Sur le site d’un sous-traitant, une personne nous fait part de discriminations dont il/elle est témoin à l’égard d’une trans. Son témoignage est édifiant. Le voici, non censuré :

“(…) Les trans ne sont pas admis sur le site sous-traitant Coriolis.
La HALDE ne donne pas suite à la signalisation d’une trans en fin de parcours au bord du suicide car la direction l’oblige à utiliser son prénom de naissance masculin, et ne tolère pas sa féminisation.
Je l’ai vu se faire convoquer et menacer de licenciement si elle ne “se tenait pas à carreaux” et n’arrêtait pas de se présenter sous son prénom correspondant à son genre actuel: féminin.
On lui a clairement dit “qu’elle n’existait pas en tant que tel” et que c’était “un délire”.

Il ne fait pourtant nul doute pour les quelques personnes qui la soutiennent qu’elle est bien une femme, et qu’elle devrait a minima avoir droit à un quelconque aménagement dans ce genre de cas.

D’autres personnes en situation inverse semblent concernées par cela et ont obligation de cacher leur transition; les changements hormonaux sont pourtant perceptibles, même pour les clients : une voix féminine se présentant avec une civilité et un prénom masculin ou inversement, certains clients pensent même qu’ils se moquent d’eux!

En essayant de me mettre à leur place, je me demande comment ils font pour supporter toute cette pression de l’entreprise, les justifications à apporter aux clients, et le poids de leur ancienne identité à devoir porter au quotidien. (…)”

Ceci montre à quel point certains managers sont ignorants voire démunis devant des situations qui doivent être gérées au mieux et au plus près des intéressé-e-s, tant les trans que leurs équipes

Mobilisnoo, en partenariat avec le direction de la Diversité, peut apporter son soutien et son expertise sur ces sujets.

(ce récit a été déposé sur notre site sans coordonnées – l’association n’a pas pu intervenir)

3 commentaires

  1. bjr je trouve sa lamentable , ce genre de comportement envers les femme trans , quand je lis ce récit sa me révolte les gens ignorants et ne connaissent rien sur ce sujet , julie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *