Engagements

4e partie – 8 mars – Journée internationale des Droits des Femmes

Les femmes sont diverses, fortes et fières ! Allons à la rencontre de 6 femmes

Dans cette 4e partie, elles reviennent sur des dates importantes de l’évolution des Droits des Femmes.

Partie 4 sur 5 – Les dates clés de l’évolution des Droits des Femmes.

A suivre : Partie 5 – Les prochaines étapes attendues.

Les dates importantes citées dans la vidéo

1975 Loi Veil pour l’Interruption Volontaire de Grossesse – IVG – donnant un cadre de dépénalisation de l’avortement.

1980 Une loi définit pour la première fois le crime de viol, en reprenant les éléments de la jurisprudence de toutes les années passées. Le viol est alors définit comme : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte ou surprise ».

1989 Lancement de la première campagne nationale d’information, de sensibilisation et de mobilisation sur les violences conjugales, pour défendre les femmes battues et création des commissions départementales d’action contre les violences faites aux femmes.

2004 Mise en place au civil pour les couples mariés de mesures d’éviction du conjoint violent du domicile conjugal : avant l’engagement d’une procédure de divorce, l’époux victime de violences conjugales peut saisir en urgence le juge aux affaires familiales pour demander l’éviction de son conjoint : obtention de la résidence séparée et attribution du domicile conjugal.

2013 “Mariage pour tous” loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Elle comporte également de nombreuses dispositions concernant l’ensemble des familles: adoption, nom d’usage de l’époux, choix de celui des enfants.

2016 La loi de modernisation de la justice du XXIe siècle facilite le changement d’état civil des personnes trans. Elles n’ont, en principe, plus à produire de documents médicaux pour faire une demande de changement d’état civil. Cette loi met un terme à la jurisprudence de la cour de cassation de 1992 qui exigeait des personnes trans qu’elles démontrent le caractère irréversible du changement de sexe au moyen d’une intervention chirurgicale ou d’un traitement hormonal.

Cette journée du 8 mars est l’occasion de rappeler les nombreux combats encore à mener.

La place des femmes dans notre société, l’accès aux droits, à l’éducation, mais aussi la lutte contre toutes formes de discriminations, l’égalité professionnelle, la fin des violences faites aux femmes.

Tous ces enjeux sont de la responsabilité de chacun et chacune au quotidien.

Un grand Merci à Alexandra, Claire, Diana, Hélène, Magali, Marina pour leur participation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *