Engagements

PMA et GPA : mieux comprendre

Dans les débats actuels, nous vous livrons ici quelques éléments vulgarisés sur ce que ce sont la PMA et la GPA, et les dispositifs législatifs actuels.

PMA = Procréation Médicalement Assistée
GPA = Gestation Pour Autrui

C’est quoi la différence ?

La PMA rassemble les pratiques cliniques et biologiques pour aider à la procréation (insémination artificielle, fécondation in vitro). Elle est permise depuis plusieurs années aux couples hétérosexuels stériles.
La question qui fait débat est sur la possibilité de l’ouvrir aux couples de femmes.

La GPA désigne la grossesse qu’une femme appelée « mère porteuse » mène pour un autre couple. La mère porteuse ne fournit aucune contribution génétique, un ovule fécondé est implanté.

Qui autorise quoi ?

Pays européen où la PMA est autorisée pour les couples de même sexe : Belgique, le Danemark (pour les femmes mariées), Espagne, Finlande, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède

Pays où la GPA est autorisée dans un cadre législatif : Afrique du Sud, Royaume-Uni, Argentine, Australie (en majeure partie), Brésil, Canada, États-Unis (dans la plupart des états), Géorgie, Grèce, Iran, Israël, Roumanie, Russie, Ukraine, Géorgie et Ukraine.

Pays où la GPA n’est pas interdite : Belgique, Danemark, Hongrie, Pologne, Irlande, Inde, Luxembourg et Pays-Bas.

Qu’est-ce qui fait débat aujourd’hui ?

Aujourd’hui, la PMA est ouverte en France aux couples hétérosexuels stériles (sous certaines conditions).
Quant à la GPA, elle est strictement interdite en France.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a cependant signé le 25 janvier 2013, une circulaire recommandant aux greffiers des tribunaux d’instance, d’accorder la nationalité française aux enfants de père français nés par PMA ou GPA à l’étranger. Cette circulaire a pour but de de régulariser des situations existant de fait.
Le projet de loi sur la famille, récemment débattu à l’assemblée nationale ne parle ni de PMA ni de GPA.

La demande de nombre d’associations LGBT est d’autoriser la PMA pour les couples de femmes souhaitant avoir des enfants et de permettre un accès à la GPA dans un cadre légal.
Mobilisnoo y est favorable.

Depuis l’ouverture du mariage aux couples de même sexes, de nombreuses reculades gouvernementales sont à déplorer sur ces sujets donnant ainsi force aux mouvements contre l’égalité, qui rappelons-le ici n’aurait le soutien que de 23% de l’opinion française, selon un sondage du Parisien paru le 4 octobre dernier.

Quelques témoignages

France TV info, 13h15, le dimanche : « Deux hommes et un couffin »
France TV info, Caroline, Sandrine et leurs enfants (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *