Notre actu

Il y a des anniversaires dont on se passerait bien…

World Aids Day 2017

Le 1er décembre prochain, nous célébrerons les 29 ans de la Journée Mondiale de la lutte contre le sida. Où en est l’épidémie aujourd’hui, et que proposent les entreprises pour lutter contre le VIH?

La date a été établie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (elle fait d’ailleurs partie des huit campagnes officielles en faveur de la santé publique mondiale de cette dernière) et approuvée par l’assemblée générale des Nations unies. Cette journée est l’occasion d’amener tous les publics à s’interroger sur la pandémie et de montrer la manière dont chaque pays aborde le sujet selon ses moyens, ses croyances et sa culture.

Quelques chiffres

  • Depuis le début de l’épidémie, 35 millions de victimes recensées.
  • En 2010, près de 6 300 personnes ont découvert leur séropositivité en France, dont 57% d’hétérosexuels.
  • En 2016, 36,7 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH, dont 1,8 million de nouveaux contaminés, et 1 million de morts sur la même année de maladies liées au sida.

Chaque année, un thème de communication particulier est choisi. Cette année, la campagne de l’ONUSIDA  sera axée sur le droit à la santé « Ma santé, mes droits ».

#myrighttohealth

Rapport Right to health - ONUSIDA
Accéder au rapport »

Des informations seront relayées, notamment sur l’impact de cette dernière sur la vie des gens, mais aussi sur les progrès qui ont été accomplis dans le traitement du VIH.

L’ONUSIDA lance en effet un nouveau rapport, indiquant des chiffres impressionnant :

en 2017, 20,9 millions  de personnes vivant avec le VIH ont accès à un traitement antirétroviral, contre 685 000 personnes  en 2000.

Concernant le monde de l’entreprise, un programme de lutte contre le VIH est mis en place, avec notamment une politique stipulant l’engagement de l’entreprise sur la question de la santé, avec par exemple le principe de non-discrimination à l’embauche ou dans l’emploi, le respect de la confidentialité des données personnelles et médicales. Des activités visant à informer les employés sur la maladie, les modes de transmission, les moyens de prévention, les traitements et le diagnostic sont également de la partie.

Le groupe Orange est bien évidemment sensible à la cause. Pour preuve, en 2016, Orange a signé, conjointement avec l’ONUSIDA, une convention de partenariat pour développer un outil simple et innovant dans la lutte contre le VIH.

Il s’agit d’un outil destiné à collecter les données épidémiologiques sur le VIH et accélérer la riposte grâce à la téléphonie mobile. Il permettra notamment aux administrations de santé d’envoyer des messages type SMS ou vocaux aux patients pour le suivi de leur traitement, répondre à leurs interrogations sur le traitement ou la maladie et de leur envoyer des questionnaires simples visant à évaluer la perception des utilisateurs sur la qualité des services, la qualité de vie, les effets secondaires, la charge virale, les discriminations… le projet est en phase de test actuellement en Côte d’Ivoire, et pourra s’adapter pour être étendu. (Voir article Partenariat ONUSIDA/ORANGE France – 08/03/2016)

L’ONUSIDA s’est donné pour objectif d’en finir avec l’épidémie de SIDA d’ici à 2030

Plus d’informations sur leur site :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *