Réseau LGBT

L’autre cercle a 20 ans

Le jeudi 14 décembre, à l’hôtel de Ville de Paris, l’autre cercle a fêté ses 20 ans… la maturité pour cette association qui met en place des actions de sensibilisation du monde du travail au sujet des discriminations subies par les LGBT.

Le colloque, ouvert par Anne Hidalgo, a également été l’occasion de présenter les résultats du 1er Baromètre LGBT Autre Cercle – Ifop bisannuel.

Soirée Les 20 ans de l'autre cercle - table Orange - 2017Orange, partenaire de l’autre cercle, était présent avec à sa table, Line Pelissier (Diversité groupe), Roxane Adle (Diversité groupe), Patricia Waldron-Werner (DRH OBS), Isabelle Deseille (DRH groupe) et, pour Mobilisnoo, Claire Lamberti (Vice-Présidente) et Fabien Bouyer (Président).

Il y a 4 ans, l’autre cercle lance une « charte d’engagement LGBT » signée depuis par près de 70 organisations du privé et du public. Orange l’a signée en janvier 2013 et est devenu l’une des 14 organisations partenaires de l’autre cercle.

Pour son 20ème anniversaire, l’autre cercle a mis en place son 1er baromètre LGBT en s’associant à une structure reconnue, l’IFOP, pour évaluer l’impact concret de la Charte d’Engagement LGBT et mesurer les ressentis et perceptions des questions LGBT au sein de ces organisations signataires de la Charte.

Les premiers résultats du baromètre LGBT Autre cercle Ifop, réalisé sur 41 des organisations signataires, avec près de 7000 répondant.e.s réparti.e.s entre 79% d’hétéros et 17% de LGBT, montrent que la situation des LGBT est meilleure dans ces entreprises signataires que dans le monde du travail en général.

77% des salariés LGBT de ces entreprises signataires recommanderaient à l’un.e de ses proches de venir travailler dans leur organisation.

Mais il montre aussi que les discriminations sont encore présentes (moqueries de la part des collègues, des managers ou de la direction, mise à l’écart, inégalités dans le déroulement de la carrière…) avec un net écart de perception de ces discriminations :

83% des hétérosexuel.le.s n’ont pas constaté de discriminations à l’encontre des homosexuel.le.s au travail… contre 67% des LGBT.

Pas toujours à l’aise face à une personne LGBT ?

On constate que les répondant.e.s déclarent être mal à l’aise pour moins de 4% en présence d’un.e collègue gay, lesbienne ou bi et pour atteindre 15% des répondant.e.s lorsqu’il s’agit d’être face à une personne transgenre.

Visible ou non dans l’entreprise ?

Être visible ou invisible ? - Extrait Baromètre LGBT Autre Cercle Ifop 201729% * des salarié.e.s lesbiennes, gays ou bi se déclarent être « invisibles » en entreprise, au sein des organisations signataires, et parmi ces invisibles en entreprise, 49% considèrent que c’est une difficulté.

Pour rester invisible, 73% ne parlent pas de leur vie privée et 14% font même croire qu’ils sont hétérosexuel.le.s.

* à comparer 2/3 d’ « invisibles » constaté.e.s en moyenne dans d’autres études de la Halde ou du Défenseur des droits.

Les 5 enseignements - Extrait Baromètre LGBT Autre Cercle Ifop 2017

L’inclusion des personnes LGBT dans le monde du travail, dans les prochaines années, reste l’objet majeur de notre engagement collectif.

Vous pouvez retrouver le détail des résultats du Baromètre LGBT Autre Cercle Ifop 2017 sur l’autre cercle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *