Engagements

Un salarié Orange raconte son long calvaire au micro de France Inter

Les 1er faits remontent à 2004, victime d’insultes homophobes et de harcèlement au sein de l’entreprise. Mobilisnoo n’existait pas encore à l’époque. L’association revient sur sa création 4 ans plus tard et les changements dans l’entreprise.

Jeudi 19 juillet, Yves-Alexandre raconte au micro de France Inter la longue descente aux enfers qu’il a subie au sein de l’entreprise. Les 1er faits remontent à 2004. Yves-Alexandre, salarié d’Orange, est victime d’insultes homophobes et de harcèlement. L’affaire est alors médiatisée, une manifestation est même organisée en soutien du salarié devant les locaux de l’entreprise, Paris XII. La direction affirme vouloir “régler l’affaire sans l’étouffer”. Cependant, les ressources humaines ne relèvent pas le caractère homophobe des effets relatés et les qualifient de “dérapage”. Orange intervient et le fait changer de service, pensant mettre fin à cette situation.

Retrouvez le témoignage d’Yves-Alexandre au micro de Laurent Kramer sur France inter.

Mais le calvaire n’est pas fini, raconte Yves-Alexandre. “Rien n’a été réglé […] le malaise persiste ”. Sa carrière n’avance plus, ses demandes de mobilité n’aboutissent pas. Épuisé, il finit par craquer.

Où est la frontière entre l’humour plus ou moins graveleux et l’insulte ?

A l’époque des 1ers faits relatés par Yves-Alexandre, l’association Mobilisnoo n’existait pas encore. 4 plus tard, 2 collègues sont témoins d’une situation à caractère homophobe dans l’entreprise et ne savent pas comment faire réagir au sein de l’entreprise. Ils créent Mobilisnoo, l’association LGBT+ des salarié.e.s du Groupe Orange et leur ami.e.s. qui depuis 2008, travaille pour le développement d’un environnement de travail ouvert, respectueux et inclusif.

Pourquoi le besoin d’une association LGBT+ dans une entreprise comme Orange ?

En 2008, les cas d’homophobie n’étaient peu ou pas remontés auprès de la Direction, il n’existait pas de structures adaptées aux situations rencontrées par les LGBT+, pas de process pour accompagner les transitions de genre, et les salarié.e.s  n’étaient pas sensibilisés aux 24 critères de discrimination, en particulier l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Dans les témoignages de collègues, comme celui d’Yves-Alexandre, notre principale problématique est de réussir avec la personne à qualifier correctement les faits relatés, d’identifier au plus tôt si c’est une forme de discrimination ou de harcèlement, et si oui laquelle. Sommes-nous face à l’une des formes de LGBTphobies ? l’homophobie ? la biphobie ? la transphobie ?

Notre principale mission ? Lutter contre toutes formes de discrimination, liées à l’orientation sexuelle, l’identité de genre.

Nous nous voulons pédagogues et militants, nous informons et sensibilisons les salarié.e.s, les managers ainsi que la Direction par des actions internes et externes au Groupe. Nous soutenons les personnes qui subissent des LGBTphobies sur leur lieu de travail en les accompagnant dans la qualification et la résolution de leur situation.

Nous accompagnons les collaborateurs/rices en parcours de transition pour faire de ce changement des opportunités plutôt que des obstacles. Grâce à notre travail régulier avec les différentes Directions du Groupe ainsi que nos liens privilégiés avec des associations LGBT externes, nous permettons à ces salarié.e.s de leur donner les moyens de réussir cette transition.

Pour beaucoup, encore aujourd’hui, la question LGBT relève strictement de la sphère privée et l’entreprise n’aurait pas à s’en préoccuper.

Mais dans les faits, la question LGBT se présente sous forme de discrimination, de harcèlement, de stress… ou d’auto-censure à la machine à café au retour du week-end, tout ça dans le cadre de l’entreprise. Mobilisnoo agit au sein de l’entreprise et avec Orange pour faire bouger ces frontières.

En 10 ans, nous avons travaillé sur notre visibilité au sein du groupe Orange, et notre collaboration avec les différentes Directions en place, avec de belles réussites à la clef.

  • En 2011, première campagne d’affichage dans les locaux du Groupe, en partenariat avec SOS homophobie.
  • Depuis 2012, Orange inclut les LGBT dans son baromètre de la diversité, étude mesurant les perceptions des collaborateurs en matière d’égalité des chances en entreprise.
  • En 2013, le groupe Orange signe la Charte d’engagement LGBT de l’Autre Cercle.
  • En 2014, Bruno Mettling, DRH Groupe et membre du Comex, prend la parole à l’occasion du 17 mai, journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies (IDAHOT).
  • En 2016, nouvelle campagne d’affichage du 17 mai (IDAHOT) avec le soutien de toutes les organisations syndicales d’Orange France. Fabienne Dulac, Directrice Executive d’Orange, et Claire Lamberti, salariée Orange et administratrice de Mobilisnoo,  témoignent dans le nouveau livre “Mon employeur a fait son Coming Out” de l’association Autre Cercle.
  • En 2017, le Groupe Orange s’associe à notre affiche du 17 mai (IDAHOT) en la cobrandant, avec un seul mot d’ordre repris en 2018, et une nouvelle prise de parole de Fabienne Dulac, membre du Comex.

Lesbienne ? Gay ? Bi ? Trans ? Hétéro ? Et alors ?
Chez Orange, seules les compétences comptent.

Notre affiche du 17 mai  dans chaque site de l’entreprise ?

De nombreux salarié.e.s se retrouveront dans le témoignage d’Yves-Alexandre, profondément marqué en voyant nos affiches arrachées dans les couloirs de l’entreprise, parfois déchirées le jour même de la campagne d’affichage du 17 mai, journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies. Bel exemple ! Quel signal donne-t-on à nos salarié.e.s LGBT ?

La visibilité de cette simple affiche dans tous nos locaux est un symbole fort.

En 2018, l’association Mobilisnoo et les Directions de la diversité France et Groupe ont mis en place des actions coordonnées pour sensibiliser et lutter contre l’homophobie :

  • Organisation du premier forum LGBT+ du groupe Orange, où 8 associations LGBT étaient invitées pour présenter leurs actions (Mobilisnoo, Bi’Cause, Nuances, L’Autre Cercle, General Electric, Homoboulot, SOS Homophobie, Paris 2018- Gay Games) à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies, dans le hall du siège d’Orange France (Arcueil) ;
  • Participation aux « Hello Jobs » 2018, le forum des métiers d’Orange, dans le cadre du stand « Orange s’engage » RSE Diversité, pour présenter l’association et ses actions (Bordeaux, Lyon, Montpellier);
  • Rédaction et diffusion d’un dépliant de sensibilisation LGBT+ à l’ensemble des salarié.e.s du Groupe (les chiffres clefs, les idées reçues, lexique, etc.)
  • Rédaction d’un guide LGBT, dont la parution est prévue pour la rentrée 2018 ;

Evidemment, il reste bien des choses à faire. Nous restons vigilants et à l’écoute de toutes et tous. Nous avançons pas à pas, pour que le bien vivre et le bien travailler ensemble soient le quotidien de chacun.e.

L’homophobie, la biphobie, la transphobie ne sont pas dans les valeurs portées par Orange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *