Engagements

Mobilisnoo et Orange dans le rapport SOS Homophobie

SOS homophobie publie mardi 12 mai son rapport annuel, qui constitue l’unique baromètre disponible en France sur le sujet.
« Les chiffres démontrent l’« enracinement » de l’homophobie en France », d’après le président Yohann Roszéwitch.

L’association a recueilli 2 197 témoignages sur l’année 2014. C’est une baisse de 38 % par rapport à 2013. L’augmentation reste néanmoins importante comparée aux données de 2011 (avant le débat sur le mariage pour tous).

Le nombre des agressions est très inquiétant.

Une agression tous les 2 jours !

Et il ne s’agit que des agressions rapportées à SOS homophobie.

Dans ce rapport, comme tous les ans, un focus est aussi fait sur le monde du travail.
13% des plaintes reçues par SOS concernent le monde du travail.

Le rapport indique que les manifestations de l’homophobie représentent à 61% des insultes, à 46% du rejet ou de l’ignorance et à 28% du harcèlement.

Orange et Mobilisnoo ont co-écrit dans ce rapport, un article soulignant l’importance du bien vivre au travail en portant un regard positif sur les singularités des collaborateurs.

Mobilisnoo s’y exprime en soulignant l’importance de ses actions de sensibilisation annuelles autour du 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie (page 150).

La rubrique « Travail » et l’article co-écrit par Orange et Mobilisnoo sont disponibles dès la page 145.

Plus d’informations sur ce rapport via http://www.sos-homophobie.org/rapport-annuel-2015

2 commentaires

  1. Bonjour, Je viens de visionner le film COMINGIN diffusé dans le cadre de la journée sur l’homophobie. Ce sont des témoignages poignants mais qui laissent espérer un changement profond des mentalités. Je n’ai pour ma part jamais eu de questionnements sur les appartenances sexuelles de mes ami(e)s mais je comprends que certains ne réagissent pas de la même manière peut-être par bétise ou principes inculqués par des parents peu tolérants. Je vous rassure les imbéciles ne visent pas que les gens dits « différents ». Si je peux me permettre, si j’ai un conseil à donner: ne cacher jamais vos préférences, la ou les personnes qui vous accompagnennt dans le travail se sentiront certainement plus à l’aise avec vous surtout si elles connaissent déja votre homosexualité. Il n’y a rien de plus terrible que de jouer à cache cache. Les rapports sont faussés. Si par mégarde un de vos collègues ne comprend pas et vous en fait le reproche, vous avez aujourd’hui des armes pour combattre un tel comportement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *