Santé

Vieillir LGBT

Le 27 novembre 2013, le GROUPE SOS (composé de SOS Homophobie et Aides), avait remis son rapport à Michèle Delaunay, à l’époque Ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie.

Au cœur de ce document , 23 propositions relatives aux principaux enjeux de la problématique du vieillissement de la communauté homosexuelle et aussi des personnes vivant avec le VIH.

23 propositions sur :

  • Sur l’isolement dans la Cité et/ou en institution
  • Sur les retraites
  • Sur l’épidémiologie
  • Sur la sexualité
  • Sur l’image

Pour lutter contre les discriminations à l’égard de cette communauté, la Ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, avait missionné 3 organisations pour qu’elles proposent des solutions aux problématiques suivantes :

– le vieillissement de la communauté homosexuelle,
– l’accueil en établissement de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi et trans),
– et l’usage des services à la personne.

Rendu en novembre 2013, ce rapport envisage le parcours de vie des personnes LGBT et identifie les facteurs spécifiques qui créent une rupture de l’égalité, et qui souvent restent et s’aggravent avec l’âge.

Il aborde également la situation des personnes déjà âgées, qui ont été confrontées aux discriminations et stigmatisations, afin de leur permettre de vieillir mieux et de s’épanouir dans cette nouvelle phase de la vie.

3 commentaires

  1. Vous avez bien fait de rappeler ce dossier dans votre lettre mensuelle de Dec 2014. C’est un sujet auquel je pense souvent pour mes parents, et avec les difficultés actuelles, je ne vois pas la situation s’améliorer pour nos anciens. Alors quelle sera la situation quand ce sera à notre tour de devenir dépendant ? Notre compagnon/compagne sera-il/elle encore avec nous, et même dans ce cas capable de nous aider ou aussi dépendant/e ? Quid des réactions du corps médical ou simplement de la maison de retraite ? Beaucoup de questions simples mais qui m’inquiètent au vu du contexte qui ne s’arrange pas vraiment en France. Ce serait intéressant peut-être de se tourner vers certaines associations de nos anciens LGBT: leur expérience pourrait être de bon conseil.

  2. La question que je me pose (ma copine est une femme transsexuelle). Ce sont surtout toutes les répercussions des traitements hormonaux et autres opérations qui me font peur…

    J’avais vu un article qui indiquais que les personnes transsexuelles avaient beaucoup plus de chance de développer des problèmes cardiaques…

    Quelqu’un pourrait-il m’en dire plus?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *