Santé

Une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le virus

La nouvelle campagne de sensibilisation AIDES met en avant l’absence de transmission du virus d’un séropositif traité à son partenaire. Des photographies en noir et blanc contre les préjugés.

C’est une information largement validée scientifiquement mais qui peine encore à se frayer un chemin jusqu’au grand public : une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le virus. Les médicaments antirétroviraux sont aujourd’hui si efficaces qu’ils rendent le virus indétectable dans le sang et les liquides sexuels des personnes touchées. Les personnes séropositives ne transmettent alors plus le VIH, même en cas de relation non protégée. Une telle information bouscule en profondeur les représentations sur les personnes vivant avec le VIH.

2 études scientifiques concordantes :

Ce résultat provient de l’étude Partner sur 1238 couples/années observés avec une estimation de près de 60.000 rapports sexuels intracouple. Résultat ? Une absence totale de transmission au sein des couples sérodifférents.  Les médicaments antirétroviraux rendent le virus indétectable dans le sang et le liquide sexuel.

Précédemment, l’étude HPTN 052 livrait des conclusions identiques. Cette rechercher montrait une réduction de transmission de plus de 96% pour les personnes sous traitement sur 1763 couples sérodifférents. Les contaminations restantes, 4%, étaient dues à un virus multirésistant ou à une mauvaise observance au traitement.

« Il est de notre responsabilité de faire connaître cette information au plus grand nombre», explique Aurélien Beaucamp, président de AIDES. « Car ce qui pèse aujourd’hui le plus sur la qualité de vie des personnes séropositives, ce n’est pas le virus. Ce sont les discriminations quotidiennes qu’elles subissent ».

A travers 4 superbes visuels en noir et blanc photographiés par Mathieu César, cette campagne conçue pour AIDES par TBWA\Paris adresse au grand public ce message simple : « Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida. »

Le port du préservatif reste indispensable et l’arme numéro 1 pour se protéger des Infections et Maladies Sexuellement Transmissibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *