Le blog

L’intersexuation, c’est quoi ? J’ai suivi la formation de sensibilisation.

Le 26 octobre 2019 se tenait à Paris une formation animée par le Collectif Intersexe et allié·e·s (CIA) et organisée par l’Inter-LGBT, pour nous sensibiliser aux enjeux des personnes intersexes.

C’était aussi le lancement de la Quinzaine de la Visibilité Intersexe, qui s’étend chaque année du 26 octobre (Journée Internationale de Sensibilisation Intersexe) au 8 novembre (Journée Internationale de Solidarité Intersexe).

Le Collectif Intersexe et Allié·e·s – OII France (ou CIA) est l’Association française par et pour les personnes intersexes en France, lancée officiellement le mardi 8 novembre 2016, Journée Internationale de Solidarité Intersexe.
Il se reconnaît dans le cadrage politique de l’Organisation Internationale des Intersexes (OII), sans s’y rattacher formellement, ainsi que dans la déclaration de Malte et dans celle de Riga.

Il y a les hommes et les femmes

On dit toujours :

  • les hommes, c’est censé avoir des chromosomes XY, un pénis, des testicules externes, souvent des poils, une barbe, etc.
  • les femmes, c’est censé avoir des chromosomes XX, un clitoris “court”, un vagin, un utérus, des ovaires, des seins, pas de barbe, pas de poils etc.

Mais en fait ce n’est pas aussi simple… il y a aussi des variations :

  • des filles qui naissent sans vagin,
  • des garçons dont le pénis sera jugé beaucoup trop petit,
  • des gens qui ont des chromosomes XY et qui naissent sans pénis sans testicules externes, mais avec un vagin etc.

Une tentative de définition

Par définition, les personnes intersexes sont nées avec des caractéristiques sexuelles qui ne correspondent pas aux définitions sociales et médicales, typiques du masculin et du féminin.

Une palette (infinie) de variations

Ces variations peuvent concerner les chromosomes, le système hormonal, les organes génitaux internes et/ou externes, la pilosité, la poitrine…

Plus de 40 variations sont ainsi recensées.

Ces variations peuvent parfois être visibles dès la naissance ou bien apparaître plus tard, dans l’enfance, à l’adolescence, ou être détectées seulement à l’âge adulte.

1,7% des nouveaux-nés sont intersexes selon l’ONU, soit plus de 13 000 par an en France.

Être intersexe est bien plus répandu qu’on ne le pense : il y a autant d’intersexes que de roux.sses.

Ces variations sont de la diversité humaine comme la peau, les yeux, les empreintes… la loterie génétique.

Les personnes intersexes peuvent s’identifier comme des hommes, femmes ou non-binaires. Elles peuvent être hétéro, homo, bies, pans, asexuelles… Il importe de respecter leurs identités comme tout le monde.

Au final, beaucoup de personnes ne correspondent pas aux schémas établis !

L’intersexuation est l’expérience commune de vivre avec des caractéristiques sexuelles qui ne correspondent pas aux normes binaires du « masculin » ou du « féminin » , et d’en subir de la stigmatisation sociale et/ou médicale.

La réaction du corps médical

Ces variations sont très majoritairement sans conséquence pour la santé, et ne nécessite donc pas de traitement. Pourtant les médecins les qualifient d' »anomalie » ou de « troubles du développement sexuel ».

La plupart des personnes intersexes subissent des violences médicales pour les faire ressembler à des « hommes » ou des « femmes ».

3 condamnations de la France par l’ONU pour les mutilations sur les enfants intersexes. En France, La DILCRAH, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme et le Conseil d’Etat ont pris position à leur encontre.

J’ai appris lors de cette formation que bon nombre de médecins et chirurgiens pratiquent des actes ou opèrent des enfants, des bébés, sans le consentement éclairé des mineurs et de leurs parents, pour des variations qui n’engageraient que rarement la vie de l’enfant.

Ces actes sont alors pratiqués de façon « préventive » avec l’idée « fausse » de permettre à l’enfant de s’insérer plus facilement dans un groupe, ces variations étant considérées comme des différences d’ordre médical et social par rapport à une norme établie.

« La finalité thérapeutique des traitements en cause ne peut être reconnue indépendamment de l’expression de la volonté de l’intéressé »

Conseil d’Etat, 28 juin 2018

Malheureusement cela a des répercutions graves sur la personne tant au niveau de sa santé physique avec des séquelles bien connues même des médecins (perte de sensibilité, infections à répétition, douleurs chroniques…) que de sa santé psychologique avec des actes médicaux multiples, répétés et invasifs subis tout au long de sa vie.

Les personnes intersexes parlent de mutilations, d’agressions sexuelles, voire de tortures pour certain·es.

Pour un acte éclairé

Accepteriez-vous de faire pratiquer un acte sur votre enfant sans avoir la pleine information des conséquences lourdes tout au long de sa vie ?

La campagne « Stop mutilations intersexes : ce sera son choix » lancée en septembre 2018 par le CIA.

Changer son corps ou non,
ce sera son choix !
Pour l’arrêt des mutilations sur les enfants intersexes.

Le CIA s’oppose à la pathologisation des personnes intersexes et se prononce fermement pour l’autodétermination, ce qui implique :

  • la fin des mutilations, stérilisations, traitements hormonaux non consentis sur des personnes intersexes quel que soit leur âge, c’est-à-dire le respect de leur intégrité physique,
  • la pleine information des personnes intersexes, et pour les mineur.es, de leur entourage, y compris l’accès à leurs dossiers médicaux et l’accès à une information non pathologisante,
  • la formation de tout personnel (médical, social, juridique…) en contact avec des personnes intersexes de tous âges et leur entourage,

Et vous ?

Au final, ce sont des questions qui sont abordées et qui amènent une réflexion nécessaire pour que chacun·e soit bienveillant·e et respectueux·se de l’autre.

Pour moi, la palette humaine est riche et belle par sa variété. Chacun·e a droit d’être qui iel est, d’en être fier·e et d’être heureux·se. Peut-être suis-je utopiste mais j’espère vivre un jour prochain dans un monde dans lequel je serais, vous serez, nous serons juste des humains vivant pour l’amour de chacun·e.

Et pour vous, c’est quoi ?


Pour aller plus loin sur l’intersexuation

Le CIA a rassemblé toutes leurs ressources disponibles sur l’intersexuation, diffusées à l’occasion de la Quinzaine de la Visibilité Intersexe 2019.
Un grand merci au Collectif pour leur travail.

« Cette liste de ressources a pour but d’être utilisée au quotidien par les personnes s’intéressant aux questions intersexes, et d’alléger le travail de pédagogie des activistes intersexes qui pourront désormais orienter vers cette unique page de synthèse. »

Le Collectif Intersexes et Allié.e.s-OII France


A propos de

Ancien référent de proximité pendant 2 ans sur la région Occitanie. Depuis peu j'ai rejoint la région parisienne pour devenir gestionnaire formation à l'Ecole des Métiers Techniques d'Orange. Actuellement secrétaire de Mobilisnoo, je souhaite contribuer pour le bien être de chacun.e et le bien travailler ensemble.
Passionné de jeux de société, j'apprécie aussi le cinéma et les jeux vidéos sur Xbox, Switch. A bientôt sur Discord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *