Le blog

Cyber harcèlement : les dangers des réseaux sociaux n’épargnent personne !

Même après l’Epiphanie, on continue à tirer (sur) les reines et les rois.

Avoir 19 ans, être bien dans sa peau, heureux de faire ce qui nous plait, être connu et reconnu pour cela ! Un beau rêve, que beaucoup n’ont jamais pu réaliser, par manque de confiance en soi, ou souvent, par peur du regard des autres.

Je suis écœuré de voir le traitement réservé au futur représentant de la France à l’Eurovision 2019, Bilal Hassani, sur les réseaux sociaux, et ce dès les premières sélections.

Le racisme, le sexisme, les LGBTphobies s’y côtoient, en tout anonymat, et hélas souvent en toute impunité. La haine s’y déverse, et les risques, pour les victimes de ce cyber harcèlement, y sont nombreux : anxiété, crainte, perte d’estime de soi, isolement… Alors oui, des sanctions existent, et le service public l’explique très bien sur son site avec sa fiche pratique « Harcèlement en ligne – Service-Public.fr« , mais il est très difficile aujourd’hui de prouver les faits. Souvent il suffit d’effacer ses commentaires pour que le délit, n’en soit plus un, sauf que le mal est fait.

Suite à sa victoire samedi 26 janvier à l’émission « Destination Eurovision », Bilal Hassani a reçu plus de 1500 insultes en quelques jours seulement. De son orientation sexuelle à ses origines, tout y passe. Ces messages injurieux ne sont hélas pas nouveaux, cela fait plusieurs mois que le jeune homme, très présent sur les réseaux sociaux et suivi par des centaines de milliers de personnes, est victime d’insultes homophobes et racistes.

L’association Urgence Homophobie a décidé de porter plainte.

Guillaume Mélanie, co dirigeant et fondateur de cette dernière, déclare sur Konbini : « il faut qu’on se rappelle que Twitter, c’est comme la place publique. Si on était place de la Concorde, on ne laisserait pas mille personnes insulter un gamin de 19 ans devant tout le monde. On les arrêterait. Ben, là c’est pareil. Il faut les arrêter. Les lois existent, il faut les appliquer ». L’idée de l’association est de réunir les plaintes par paquets de 200,400, afin qu’elles ne soient pas ignorer, car les plainte isolées sont toujours classées.
Source : Déferlante d’insultes envers Bilal Hassani : Urgence Homophobie va déposer plainte systématiquement – News Konbini.com

Un bien triste écho de la grave agression raciste et homophobe contre Jussie Smollet, star de la série « Empire », qui après des lettres de menaces, a été victime d’un crime haineux : « tu es cette pédale de nègre d’ « Empire » » lui auraient lancé les agresseurs présumés, avant de l’asperger d’eau de javel et de lui passer un nœud autour du cou.
Source : La star d’«Empire» Jussie Smollett victime d’une grave agression raciste et homophobe – 20minutes.fr

Parmi les personnes connues, il n’y a pas que des victimes. Hatoumnight, suivi par plus de 113 000 abonnés sur Instagram, a déclaré sur une vidéo twitter : « Je suis pas homophobe […] mais lui j’ai envie de le ni****. J’ai envie de le tuer. […] Même s’il y a une association homophobe (sic) qui m’attaque, j’en ai rien à f*****, donnez-moi une adresse où je peux le voir ». Les personnes publiques, ou qui souhaitent le devenir, ne donnent hélas pas toujours l’exemple, et cela ne reste heureusement pas impuni ! Wesley Nakache, le PDG de l’agence Wevents, dit « se détacher de tout propos tenus par Hatoumnight ». Il annonce également « avoir pris la décision de se séparer » de l’influenceur et ne plus collaborer avec lui.
Source : Insultes homophobes et menaces de la part d’influenceurs envers Bilal Hassani : leur agent lui aussi victime prend la parole sur Twitter – Programme-TV.net

J’ai moi même été victime de cyber harcèlement il y a peu sur twitter.

Après avoir relayé un article sur la fragilité des adolescents LGBT face aux symptômes dépressif, les commentaires haineux se sont succédés :

Premier réflexe
Garder une trace des écrits, puis les signaler à Twitter directement sur l’application ou le site.

Dans ces cas là, l’entourage est vraiment très important !

Alors qu’il est la cible de nombreuses critiques, Bilal Hassani peut compter sur le soutien sans faille de sa maman, sa première fan.  Un véritable soutien, nécessaire pour tenir face a de tel déversement de haine. Si cela vous arrive, n’y faites jamais face seul.e !
Source : Bilal Hassani : comment sa mère, Amina, le soutient face aux critiques – Gala.fr

Des écrits, sous couvert d’anonymat derrière son écran, aux actes inqualifiables et irréparables, il n’y a qu’un pas. Je soutiens Bilal, ce n’est pas qu’un roi, c’est un exemple à suivre, pour l’acceptation de soi, et pour le vivre ensemble.

A propos de

Conseiller commercial chez Orange depuis 2012, j'ai rejoint en 2015 l'association Mobilisnoo, afin de militer dans la joie et la bonne humeur et de défendre les droits des LGBTI au sein de l'entreprise.

Militant dès l'âge de 14 ans, je consacre le plus clair de mon temps à défendre les causes qui me sont chères.

Originaire de banlieue Parisienne, mais Parisien d'adoption, je me passionne pour la lecture, la musique électronique, la politique française, et diverses GEEKeries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *